Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


older | 1 | .... | 28 | 29 | (Page 30) | 31 | 32 | .... | 101 | newer

    0 0
  • 12/25/13--14:30: Confiance et Défiance



  • 0 0

    Créé le mardi 12 novembre 2013  |  Mise à jour le mercredi 11 décembre 2013

    Pour favoriser la créativité, les entreprises révisent leur copie

    Cerveau droit, cerveau gauche, ça vous dit quelque chose ? Certainement. Le cerveau droit est le siège de l'intuition et de la création, tandis que le cerveau gauche est celui de la raison, de la logique, de l'analyse et de la rationnalité. Augmenter sa créativité, c'est donc renforcer son cerveau droit et faciliter l'expression de ce qui en jaillit.

    Sauf que ce n'est pas vrai. On le sait depuis 1998 exactement, date à laquelle trois scientifiques ont publié "Cognitive Neuroscience and the Study of Memory", un article remettant en cause la théorie des deux hémisphères aux fonctions distinctes. En 2000, Eric Kandel, l'un des co-signataires de l'article, recevait le prix Nobel pour sa contribution. Tout comme Roger Sperry, l'auteur de la théorie des deux hémisphères, l'avait d'ailleurs reçu en 1981. La noble académie a pris acte des découvertes de la science, bien plus que le grand public.

    Stockage, analyse, combinatoire

    Il est grand temps de mettre nos connaissances à jour. Pour cela, l'article intitulé "L'étincelle de la création", publié sur le site du magazine québécois Les affaires, s'avère fort utile.

    On y apprend que le nouveau modèle de cerveau "est celui de la « mémoire intelligente », dans laquelle l’analyse et l’intuition travaillent ensemble, quels que soient les modes de pensée. Il n’y a ni hémisphère gauche, ni hémisphère droit. Il n’y a que l’apprentissage et le rappel de l’information, selon diverses combinaisons, partout dans le cerveau". L'apprentissage se réalise en continu, lorsque notre cerveau décompose et classe l'information reçue. Le rappel d'information s'effectue en parallèle, lorsque le cerveau analyse les informations nouvelles et cherche leur cohérence avec celles que nous avons déjà en stock. 

    Quand suffisamment d'éléments, anciens et nouveaux, se combinent dans une nouvelle figure, cela se traduit par une intutition, un éclair de compérension, le fameux "moment Ahah" qui marque une avancée importante dans notre compréhension des choses.

    Pour que cette intuition se transforme en créativité, il faut qu'elle soit suivie de la volonté d'agir. Pour ne pas perdre ce moment fugace où l'on sent, avant de se l'expliquer, que l'on a compris quelque chose d'important un peu avant les autres, il faut en effet ne pas tarder à entrer en action, et donc en avoir les moyens. 

    L'article détaille longuement le processus qui a mené à la création de Google. On retiendra de cette épopée que les deux étudiants Larry Page et Serguei Brin ont appliqué au fur et à mesure ce qu'ils comprenaient, en n'hésitant jamais à remettre en cause leurs postulats antérieurs : "Dès le départ, les fondateurs de Google avaient eu la présence d’esprit de combiner des éléments existants et de modifier leur objectif en fonction de la direction dans laquelle cette combinaison les menait". Se laisser mener plutôt que de vouloir tout guider en suivant le plan établi, voilà une attitude décisive.
    Fondamentalement, la créativité et l'innovation sont une affaire de liens : liens entre l'ancien et le nouveau, liens entre différents domaines que l'on croyait éloignés et dans lesquels on découvre des correspondances. Les entreprises innovantes sont celles qui facilitent l'apparition de ces heureuses surprises d'une part, les applications qu'elles impliquent d'autre part. 

    Enfermés au centre du monde

    Les géants de l'informatique dans la Sillicon Valley appliquent ce principe à la lettre dans l'organisation de l'espace de travail : dans les nouveaux sièges sociaux, au demeurant assez pharaoniques, qu'Apple, Facebook ou Google se sont faits ou sont en train de se faire construire, les rencontres de hasard entre salariés sont privilégiées. Mais ces entreprises semblent penser qu'elles trouveront suffisamment de "carburant" en interne pour l'innovation, ce qui est sans doute une manifestation de leur propension à se croire le centre du monde. Ces magnifiques buildings sont en effet des univers clos, coupés du monde extérieur. Tout l'inverse en somme de ce qui permet la rencontre d'éléments hétérogènes porteuse de visions radicalement nouvelles, comme celle des riches et des pauvres, des informaticiens et des cuisiniers, ou des enfants avec des adultes matures. Ou de tout ça ensemble, au même endroit. Quelque chose qui ressemble à la vie, en somme. 

    Dans cette perspective et avec des moyens infiniment moins importants que ceux dont disposent les entreprises informatiques dorées à l'or fin, la région de la Wallonie en Belgique a lancé l'événement "Creative Wallonia", semaine de la créativité qui se déroule du 5 au 15 novembre 2013. Durant cette semaine, l'objectif est de mettre en contact des gens venus d'horizons les plus divers dans des ateliers de productions originales. Des chefs cuisiniers, des artistes, des enseignants dialogueront avec le public et les entrepreneurs, partageront des expériences. Cette semaine n'est que la partie la plus festive d'une stratégie d'innovation que la région déploie au travers de différents dispositifs encourageant la fertilisation croisée des expériences et le soutien à la volonté d'agir. 

    Nous comprenons mieux aujourd'hui qu'hier d'où naissent nos intuitions et ce qui nous rend curieux, créatifs et enthousiastes. Il reste maintenant à diffuser ces grands principes et à y adapter les environnements d'étude, de travail et de vie. Un très vaste programme. 

    Références :
    Duggan, William. "L’étincelle de création." LesAffaires.com | Actualités Économiques, Bourse et Finances. N.d., consulté le 12 novembre 2013. http://www.lesaffaires.com/strategie-d-entreprise/management/letincelle-de-creation/543321
    Bogle, Ariel. "Skyscraper index, campus curse: Apple, Google, other tech giants have huge expansion plans." Slate Magazine. 4 octobre 2013. http://www.slate.com/blogs/future_tense/2013/10/04/skyscraper_index_campus_curse_apple_google_other_tech_giants_have_huge_expansion.html.
    Creative Wallonia . Consulté le 12 novembre 2013. http://www.creative-wallonia.be/?lng=fr.

    0 0

    (CNN) -- National Security Agency leaker Edward Snowden spoke out against mass government surveillance in a televised address on Wednesday.

    "Together we can find a better balance, end mass surveillance and remind the government that if it really wants to know how we feel, asking is always cheaper than spying," Snowden said in Channel 4's annual Alternative Christmas Message to British viewers. It follows Queen Elizabeth II's traditional Christmas broadcast.
    Channel 4's alternative address tradition, begun in 1993, has included addresses from Mahmoud Ahmadinejad, then the Iranian president; Ali G, a character played by comedian Sacha Baron Cohen; an injured Afghan war veteran; and a survivor of the September 11, 2001, terrorist attacks. In 2004, the cartoon character Marge from "The Simpsons" gave the greeting.
    Snowden, a former NSA contractor, is living in asylum in Russia after leaking U.S. surveillance secrets to the news media earlier this year. He is wanted in the United States on espionage charges.
    In his brief message, Snowden asserted that the types of surveillance imagined in George Orwell's "1984" are "nothing compared to what we have available today."
    "We have sensors in our pockets that track us everywhere we go. Think about what this means for the privacy of the average person," he said. "A child born today will grow up with no conception of privacy at all."
    "The conversation occurring today will determine the amount of trust we can place both in the technology that surrounds us and the government that regulates it," he said.



    0 0
  • 01/03/14--09:56: Le bingo de Noël 2013
  • L’année 2013 va enfin s’achever, enterrons-la dignement.

    A Berlin, le 25 décembre 2003. REUTERS/Fabrizio Bensch - A Berlin, le 25 décembre 2003. REUTERS/Fabrizio Bensch -

    C’est bientôt Noël, ses plats gras, son alcool, ses cadeaux qui étaient presque ce que vous vouliez mais pas tout fait et les retrouvailles en famille. C’est donc comme chaque année, l’occasion de jouer au bingo en pariant sur les sujets d’actu de l’année qui ne manqueront pas d’être mentionnés entre le foie gras et la bûche. Cette année fut particulièrement riche. Quelle famille ne va pas évoquer au détour d’une blague le mariage pour tous, les impôts, le changement des rythmes scolaires?
    En mêlant tous ces sujets, on va donc pouvoir jouer à nouveau au grand bingo de Noël (remis au goût du jour par Bienbienbien, vous y aviez joué ici même les deux précédentes années).
    Rappelons les règles de ce jeu complètement ringard. Sur chaque grille, on a des phrases ou des situations susceptibles de se produire pendant la soirée qu’on peut cocher au fur à et à mesure de la soirée.
    Par exemple, si, dès l’apéro, oncle Jacky balance:
    «Ah bah maintenant dans la crèche du petit Jésus, on sait plus qui est le parent de qui hein… Ça se trouve, Melchior et Balthazar, ils étaient de la jaquette qui flotte ah ah ah…»
    Non seulement vous pouvez vous dire que ce repas est bien engagé, mais surtout vous pouvez rayer une case de votre grille.
    A la fin du repas, celui qui a le plus de cases cochées gagne la partie.

    Voici les trois grilles, à agrandir pour les imprimer





    Titiou Lecoq
    Crédits photos Reuters Will Burgess, Fabrizio Bensch

    0 0

    En 2011, 352 communes françaises de plus de 20.000 habitants abritaient plus de 50 personnes concernées par l'ISF.

    Passion dataviz
    Impôt moyen :
    38 000 euros
    34 000 euros
    30 000 euros
    26 000 euros
    22 000 euros
    18 000 euros
    14 000 euros
    10 000 euros
    5 900 euros

    Source : data.gouv.fr
    +-



    Data.gouv.fr, le site du gouvernement dédié aux données publiques qui a récemment fait peau neuve, a mis en ligne un ensemble de données permettant d'avoir une meilleur idée de la répartition géographique des Français les plus riches. On peut y trouver la liste des communes de plus de 20.000 habitants ayant plus de 50 redevables de l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en 2011 (dernières données disponibles), soit au total 352 communes où les contribuables concernés payent en moyenne entre 5.800 et 38.000 euros.
    Si le tableur est intéressant à lire, les informations qu'il contient prennent tout leur relief quand elles sont compilées sur une carte. C'est ce qu'a fait Pierre Breteau, contributeur de Slate, sur son site Passion dataviz où il écrit:
    «La carte suivante permet de se rendre compte qu’un sur trois habite en Île-de-France (là, il faut zoomer pour que ce soit clair), dont 13 427 dans le seul XVIe arrondissement de Paris (pour un patrimoine moyen de quelque 4 074 523 euros).»

    0 0

    The New York Times et The Guardian consacrent leur éditorial du 1er janvier 2014 à la défense du lanceur d'alerte en exil.



    Le logo de la NSA sur un téléphone portable, REUTERS/Pawel Kopczynski

    A la veille de Noël, nous publiions un article de Ryan Gallagher annonçant qu'Edward Snowden, l'homme à l'origine des révélations sur les programmes d'espionnage «tentaculaire» du gouvernement américain qui ont fait la une des médias du monde entier en 2013, allait sans doute aussi être l'homme de l'année 2014. Les révélations basées sur les documents qu'il a fournis à différents médias ne sont en effet pas terminées, et seront accompagnées de «leur lot de décisions de justice, d'auditions parlementaires, de scandales et de réformes», écrivait Gallagher.
    Le premier jour de l'année semble avoir donné raison au journaliste. Les quotidiens américain The New York Times et britannique The Guardian, deux des journaux qui ont été au centre des révélations et de la couverture de l'affaire Snowden, ont chacun publié un éditorial le 1er janvier 2014 pour appeler à la clémence du gouvernement américain au sujet du lanceur d'alerte et pour souligner le bien-fondé de ses révélations pour les sociétés et les citoyens du monde entier.
    Il faut dire que la situation actuelle de Snowden est peu enviable. Activement recherché par le gouvernement américain pour espionnage et vol de documents officiels, il risque la prison à perpétuité en cas de capture, et vit actuellement en Russie pour échapper à la justice de son pays.

    The New York Times écrit:
    «Etant donnée l'énorme valeur des informations qu'il a révélées, et les abus qu'il a exposés, Mr Snowden mérite une meilleure vie que l'exil permanent, la peur et la fuite. Il a peut-être commis un crime pour y arriver, mais il a rendu un grand service à son pays. Il est temps que les Etats-Unis offrent à Mr Snowden un arrangement ou la clémence d'une manière ou d'une autre pour lui permettre de retourner chez lui, de faire face à des sanctions au moins substantiellement réduites en vertu de son rôle de lanceur d'alerte, et d'avoir l'espoir d'une vie où il pourrait défendre la vie privée et une supervision bien plus importante de la communauté du renseignement, qui est actuellement hors de contrôle.»
    The Guardian écrit de son côté:
    «Mr Snowden a donné des informations classées secrètes à des journalistes en sachant les conséquences probables. C'était un acte de courage moral. Des présidents, de Franklin Roosevelt à Ronald Reagan, ont gracié par le passé. Le débat que Mr Snowden a facilité sera sans aucun doute abordé à la Cour suprême américaine. Si ces juges décident comme le panel d'évaluation mis en place par Obama lui-même et le juge Richard Leon que Mr Snowden a bel et bien soulevé un problème d'importance publique qui était jusqu'ici caché (ou pire, tenu secret de manière malhonnête), est-il concevable qu'il soit traité comme un traître ou un criminel comme les autres? Nous espérons que des têtes calmes au sein de l'administration actuelle travaillent à une stratégie pour permettre à Mr Snowden de revenir aux Etats-Unis avec dignité et au président d'exercer son pouvoir exécutif pour le traiter humainement et d'une manière qui serait un exemple rayonnant sur la valeur des lanceurs d'alerte et de la liberté d'expression elle-même.»
    Vous n'avez pas fini d'entendre parler d'Edward Snowden, et c'est tant mieux pour la société.

    0 0


    Le mémorial de Yasukuni Tohishiro Gamo Via Flick CC Licence By

    Liu Xiaoming est l’ambassadeur de Chine à Londres. C’est sans doute pour toucher plus largement le public britannique qu’il a choisi de faire référence à la série Harry Potter pour critiquer violemment le Japon et son Premier ministre, Shinzo Abe. Dans une tribune publiée le 1er janvier dans The Telegraph, Liu Xiaoming assimile le militarisme japonais à Lord Voldemort. Et, filant la métaphore, explique que le sanctuaire de Yasukuni, où sont vénérés 2 millions et demi de soldats nippons, est l’un des horcruxes de ce militarisme –les horcruxes étant des objets qui renferment l’âme du Seigneur des Ténèbres.  Le Premier ministre japonais, nationaliste et conservateur, a visité Yasukuni le 26 décembre dernier.

    C’était la première fois depuis 2006 qu’un chef de gouvernement s’y rendait en pèlerinage. Dans ce sanctuaire reposent les cendres de quatorze officiers japonais condamnés pendant le procès de Tokyo pour leurs actes durant la Seconde Guerre mondiale –parmi lesquels Hideki Tojo, Premier ministre de l’archipel de 1941 à 1944, ou Koki Hirota, ministre des Affaires étrangères au moment du massacre de Nankin. Shinzo Abe célébrait par cette visite le premier anniversaire de sa nomination comme Premier ministre. Cet hommage a suscité la colère de ses voisins chinois et coréens, expliquait alors The Telegraph.
     Pour Liu Xiaoming, la «visite au mémorial par les leaders japonais ne peut pas être une affaire interne au Japon, ou un problème personnel pour les officiels japonais. Et elle ne concerne pas non plus uniquement les relations entre la Chine et le Japon, ou la Corée et le Japon. Au fond, ce genre d’hommage révèle si l’on peut faire confiance au Japon. Il pose de sérieuses questions sur l’attitude japonaise, et son histoire –faite de militarisme, d’agression et de domination coloniale». Selon l’ambassadeur, ceux qui, au Japon, tentent de réinterpréter l’histoire «représentent une menace pour la paix mondiale».

    Le diplomate rappelle également que le Premier ministre japonais souhaite réviser la Constitution japonaise, qui impose le pacifisme comme règle de conduite en politique étrangère, et interdit au Japon de posséder une armée. Dans une tribune également publiée le 1er janvier dans le journal Sankei, Shinzo Abe indique que cette révision, l’un des grands objectifs de sa mandature, sera votée d’ici à 2020, année des Jeux olympiques de Tokyo.

    Les relations entre la Chine et le Japon, déjà tendues par les controverses territoriales autour des îles Senkaku–ou Diaoyu pour les Chinois–, un archipel inhabité en Mer de Chine orientale, réclamé par les deux Etats. Dans cette guerre froide entre les deux voisins, il existe quelques signes de détente. Ce 2 janvier, un Chinois, Xu Shuaijun, a tenté de se poser en ballon sur l’un des îlots, raconte le blog Sinosphere du New York Times. Il a amerri, mais a été secouru par les garde-côtes japonais, qui l’ont rendu à une patrouille chinoise.

    0 0


    Toru Hashimoto à Tokyo le 29 novembre 2012, REUTERS/Issei Kato

    Pour Toru Hashimoto, le maire de la ville d’Osaka, au Japon, le système qui forçait les femmes à devenir des prostituées pour les soldats japonais pendant la Seconde Guerre mondiale était «nécessaire», rapporte la BBC. Selon lui, ces «femmes de réconfort» ont permis de «maintenir l’ordre dans les rangs» et de se «reposer».
    Selon The Guardian, Toru Hashimoto a déclaré:




    «Pour les soldats qui risquaient leurs vies dans des conditions où les balles pleuvent, un système de réconfort était nécessaire pour qu’ils aient un peu de repos. C’est évident pour tout le monde.»
    Les ministres japonais ont pris leurs distances avec les déclarations du jeune maire, qui est le cofondateur d’un parti nationaliste présent au parlement mais qui ne fait pas partie du gouvernement. La BBC rappelle que 200.000 femmes ont été forcées à devenir des esclaves sexuelles pour les soldats dans les territoires occupés par le Japon entre 1932 et 1945. Elles étaient pour la plupart originaires de Chine et de Corée du Sud, mais également des Philippines, d’Indonésie et de Taïwan.
    La vision du Japon de son rôle pendant la Seconde Guerre mondiale est une source fréquente de tension avec ses voisins, et la Corée du Sud a exprimé sa «profonde déception»à travers un porte-parole du ministère des Affaires étrangères:
    «Il y a une reconnaissance mondiale […] du fait que la question des femmes de réconfort équivaut à des viols en période de guerre commis par le Japon pendant son passé colonial et sont une violation sérieuse des droits de l’homme.»
    En 2007, l’actuel Premier ministre Shinzo Abe avait rejeté«toute responsabilité du Japon et de son armée dans l’esclavage sexuel», rapportait à l’époque le Monde diplomatique. L’Express rappelle que les évènements négationnistes et révisionnistes sont fréquents au Japon:
    «L’an dernier, le maire de Nagoya a mis en doute le massacre de Nankin, en Chine, perpétré en 1937, où près de 300.000 personnes ont trouvé la mort. Un massacre évoqué de façon très allusive dans les programmes scolaires. Japon et Histoire ne font décidément pas bon ménage.»

    0 0

    Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche honoraire à l'Inserm, le 6 mars 2011 à Ahmedabad en Inde

    Une chercheuse, spécialiste des cancers professionnels, refuse la Légion d'honneur décernée par la ministre du Logement Cécile Duflot pour dénoncer l'"indifférence" qui touche la santé au travail et l'impunité des "crimes industriels".
    Dans une lettre adressée à la ministre, rendue publique samedi, Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche honoraire à l'Inserm, demande à la ministre d'intervenir pour "la remise en cause de l'impunité qui, jusqu'à ce jour, protège les responsables de crimes industriels".
    "Je ne fais pas ce geste contre Mme Duflot", précise à l'AFP la présidente de l'association Henri Pézerat (santé, travail, environnement) qui déplore que la crise économique occulte la santé des travailleurs et les questions environnementales.
    "Ma démarche se veut un appel à la mobilisation citoyenne, mais aussi parlementaire et gouvernementale, pour le respect des droits fondamentaux à la vie, à la santé, à la dignité", écrit-elle en accompagnement de sa lettre à la ministre datée du 31 juillet.
    "Nous voulons être pris au sérieux lorsque nous donnons à voir cette dégradation des conditions de travail (...), le drame des accidents du travail et maladies professionnelles, mais aussi l'accumulation des impasses environnementales, en matière d'amiante, de pesticides, de déchets nucléaires et chimiques..."
    "Cessons les vraies fausses controverses sur les faibles doses. Des politiques publiques doivent devenir le rempart à la mise en danger délibérée d'autrui, y compris en matière pénale", dit-elle dans sa lettre à Mme Duflot.
    Cette spécialiste, également porte-parole de Ban Asbestos France, évoque par ailleurs "la sous-traitance et le transfert des risques vers des populations très précarisées (maintenance, nettoyages, gestion des déchets)" .
    La chercheuse dont la carrière a été "bloquée pendant dix ans", plaide pour qu'enfin la recherche sur l'exposition aux cancérogènes au travail soit dotée des moyens financiers publics nécessaires et que les jeunes chercheurs qui s'y adonnent cessent d'être maintenus dans un statut précaire.
    Cécile Duflot a décerné le 14 juillet trente Légions d'honneur.
    © 2012 AFP

    0 0

    Créé le 01/01/2014 à 21h58 -- Mis à jour le 03/01/2014 à 16h26


    ESPACE - Il s'agira d'un voyage sans retour, prévu pour 2025...

    Ils étaient plus de 200.000, ils ne sont plus que 1.058. La première phase de sélection des candidats volontaires au voyage vers Mars prévu en 2025 a été effectuée à la fin du mois de décembre, a annoncé la fondation Mars One cette semaine.
    Pour rappel, Mars One est une société néerlandaise à but non-lucratif ayant pour objectif d’organiser le premier vol spatial habité vers la planète rouge, à l’horizon 2025. Il s’agirait d’un aller simple, les candidats au vol ayant pour vocation de rester vivre sur le sol martien sans possibilité de revenir sur Terre.

     Candidatures fantaisistes et télé-réalité

    Sur les plus de 200.000 candidatures reçues en septembre par Mars One, un peu plus de 1.000 ont donc été retenues, indique la fondation sur son site. Le cofondateur de l’organisation Bas Lansdorp y explique qu’il a été nécessaire de trier le bon grain de l’ivraie, de distinguer les candidatures sérieuses des fantaisistes. Ainsi, il confie que quelques personnes ont envoyé leur vidéo de candidature dans le plus simple appareil…
    Toute une série de tests physiques et mentaux vont être menés sur les 1.058 candidats restants. Les prochaines phases de sélection n’ont pas encore été détaillées, Mars One ayant l’intention de se rapprocher de différentes chaînes de télévision pour faire de cette sélection un événement médiatique. Une vraie télé-réalité de l'ère pré-martienne. «Nous pensons que nos candidats deviendront des célébrités dans leur ville et même dans leur pays», confie Bas Lansdorp.
    Mais les candidats devront garder la tête sur les épaules: il faudra avoir un mental d’acier pour supporter l’idée d’un voyage sans retour vers une planète hostile située à des dizaines de millions de kilomètres de la Terre. Comme le soulignait Bas Lansdorp dans un reportage de Time en juin dernier, une fois sur Mars «vous ne sentirez plus jamais le vent dans vos cheveux, vous n’entendrez plus le son de vos pas dans la neige ou du chant des oiseaux.» Poétique, mais un peu effrayant.


    0 0

    Un exosquelette contrôlé par la pensée

    Ca y est, 2014 est là. Avec cette nouvelle année, certains attendent de nouvelles innovations technologiques et de nouveaux gadgets, d’autres les JO d’Hiver ou la Coupe du Monde de football. Et pourquoi pas les deux ? Le coup d’envoi de la Coupe du Monde 2014 sera ainsi donné par un handicapé moteur dans un exosquelette contrôlé par la pensée.
    Dans le cadre du programme Walk Again, un vaste projet collaboratif international, le début du match d’ouverture sera donné le 12 Juin 2014 à 22h (17h à Brasilia) non pas par une super star du football comme on en a l’habitude, mais par un adolescent handicapé de toute la partie inférieure de son corps.
    Equipé d’un exosquelette contrôlé par la pensée et offrant même un système de retour de force, le jeune homme (ou la jeune femme) pourra se tenir debout, au milieu du stade de Sao Paulo flambant neuf. L’heureux élu sera sélectionné parmi un petit groupe qui pourra tester l’exosquelette d’ici quelques mois. Pour l’heure, ils se contentent de simulations virtuelles.

    0 0

    21 contributions

    Créé le 02/01/2014 à 11h50 -- Mis à jour le 02/01/2014 à 12h01

    CLIMAT - De l’ordre de 3 degrés d’ici cinquante ans...

    La hausse de la température due au réchauffement climatique pourrait être de 3 degrés d’ici cinquante ans, selon une étude publiée mercredi dans la revue Nature.
    Si la fourchette de la hausse de température évoquée depuis la fin des années 90 est comprise entre 1,5 et 5 degrés, la norme admise communément par la communauté scientifique est un réchauffement d’1,5 degré. Ce serait donc le double si rien n’est fait pour endiguer le phénomène d’ici 2060. Et ce serait + 4 c° à la fin du siècle et +8 c° en 2200…

    L’effet des nuages bas

    Cette étude a été dirigée par le professeur Steven Sherwood, avec l’appui de deux chercheurs français du laboratoire de météorologie dynamique et de l’Institut Pierre-Simon Laplace, Sandrine Bony et Jean-Louis Dufresne. Elle explique le grand écart de la fourchette de prévision par la mauvaise compréhension des mécanismes de formation des nuages bas.
    Et c’est par ce nouveau calcul qu’ils arrivent à ce résultat de 3 degrés supplémentaires. En effet, le doublement du CO2 prévu d’ici cinquante ans aurait pour conséquence d’assécher les couches les plus basses de l’atmosphère et donc de limiter la formation de nuages bas. Or, ces nuages interceptent les rayons solaires et limitent les apports de chaleur, rapporte Le Figaro.

    0 0

    stabilisateur de caméra

    Bin qu’il puisse sembler irréel et qu’il puisse semer le doute même au sein des esprits les plus aguerris, le stabilisateur de caméra dont il est question ici existe bel et bien !
    Les choses ont le mérite d’être claires d’entrée : ce stabilisateur de caméra est l’un des plus efficaces de sa catégorie. En sa compagnie, il vous sera quasiment impossible de faire ressentir le moindre tremblement au sein de vos vidéos. Semblant défier les lois de la physique, il apparaît également ignorer la gravité !
    Tout de même : quel bel objet que ce stabilisateur, très semblable au Freefly MōVI (qui s’appuyait déjà sur un système de blocage de cardan entièrement personnalisé et sur un gyroscope à 3 axes qui stabilise numériquement la caméra, tout en se passant du contrepoids !), qui n’est en fait rien d’autre qu’un cadran doté d’un gyroscope 3 axes. Mais voilà : lors de son annonce, le Freefly MōVI affichait déjà un coquet prix de 15 000$ !


    0 0

    Le Monde.fr | • Mis à jour le

    La cellule TAO est apparue en 1997 et est constituée de hackers hautement qualifiés qui peuvent « accéder à l'inaccessible », selon la description faite par la NSA dans des documents internes.
    Interception de livraisons d'ordinateurs, mise à profit de faiblesses de matériels informatiques et même utilisation du formulaire de rapport d'erreur de Microsoft : voilà quelques-unes des méthodes à la disposition d'une unité spéciale de l'Agence de sécurité nationale (National Security Agency, NSA), nommée « opérations d'accès sur mesure » (Tailored Access Operations, TAO), afin d'accéder aux données contenues dans des ordinateurs visés par l'agence. C'est ce que révèle le Spiegel, en se fondant sur des documents transmis par Edward Snowden.

    La cellule TAO est apparue en 1997 et est constituée de hackers hautement qualifiés qui peuvent « accéder à l'inaccessible », selon la description faite par la NSA dans des documents internes. Toujours selon les documents consultés par le Spiegel, cette unité a contribué à la collecte de « certains des renseignements les plus importants que [les Etats-Unis] ai[en]t vus ».

    Le champ d'action de la TAO serait très large, allant de l'antiterrorisme à l'espionnage classique en passant par les cyberattaques. Les documents décrivent une palette d'outils utilisés digne, parfois, de James Bond.

    DE NOMBREUX OUTILS INFORMATIQUES ACCESSIBLES

    Dans le long catalogue, dont des extraits sont publiés par l'hebdomadaire allemand,  se succèdent les surnoms divers pour autant d'outils permettant d'espionner tous les détails de la vie numérique d'un utilisateur moyen. Celui nommé « Quantum Insert » permet de s'introduire dans des ordinateurs ciblés en redirigeant les utilisateurs vers de faux sites Internet pour installerà leur insu des logiciels espions. C'est cette technique qui a permis notamment d'accéder au réseau gérant un câble sous-marin et utilisé par seize sociétés, dont Orange.
    Les outils Feed through, Gourmet through et Jet plow permettent d'insérer des « implants » dans les serveurs de différents constructeurs, dont les américains Cisco et Dell ou le chinois Huawei. Ironie de l'histoire, ce constructeur avait été soupçonné de surveiller les internautes pour le compte des autorités chinoises. Jointes par le Spiegel, les entreprises fabriquant les équipements auxquels l'unité peut avoir accès ont déclaré ne pas avoir connaissance de ces éléments. Cisco a déclaré ne travailler avec « aucun gouvernement pour modifierses produits ».
    Dropout jeep est un matériel espion qui permet de récupérer les informations contenues dans les iPhone d'Apple. Monkey calendar est, lui, un logiciel qui envoie par SMS la géolocalisation du téléphone sur lequel il est installé. Rage master, de son côté, capte et transmet les informations transmises à l'écran de l'ordinateur grâce au câble VGA. Le catalogue auquel l'hebdomadaire allemand a eu accès date de 2008, mais les équipes expliquent qu'elles travaillent sur de nouveaux outils s'adaptant aux nouveaux appareils sur le marché. 
    Une opération plus anecdotique mais révélatrice est celle qui consiste à récupérer les rapports d'erreur envoyés par le système d'exploitation Windows aux ingénieurs de Microsoft. Ces rapports donnent des détails précis sur la machine utilisée et peuvent, comme le mentionnent des membres de l'équipe, permettre« de rassembler des informations détaillées et de mieux accéderà l'ordinateur ».
    INTERCEPTION DE COLIS
    Der Spiegel raconte également que certaines livraisons d'ordinateurs sont interceptées et redirigées vers des ateliers secrets de la TAO, où des agents ouvrent précautionneusement le paquet et mettent en place des espions dans la machine. Cette technique permet notamment de cibler les personnes ayant recours à des ordinateurs neufs et qu'ils ne connectent jamais à Internet pour éviter les fuites. C'est notamment la façon de travailler de Glenn Greenwald, le journaliste entré en contact avec Edward Snowden.
    Dans un communiqué au Spiegel, l'agence a confirmé sommairement l'existence de cette équipe : « La TAO est un atout national unique, en première ligne pour permettreà la NSA de défendre la nation et ses alliés. Son travail est centré sur l'exploitation des réseaux en appui à la collecte de renseignements à l'étranger. »
     Voir notre vidéo : Comment la NSA nous surveille


    0 0

    La CFDT, née d'une transformation de la CFTC en novembre 1964, va profiter de son 50e anniversaire pour réviser ses tables de la loi. Lors de son prochain congrès, du 2 au 6 juin 2014 à Marseille, elle va toiletter sa déclaration de principes restée inchangée depuis 1964. Le congrès de Marseille sera une bonne occasion puisqu'il sera dépourvu d'enjeux sur la direction de la centrale. Si la commission exécutive - le gouvernement de la CFDT - devrait être profondément renouvelée, Laurent Berger, élu entre deux congrès le 28 novembre 2012, est assuré de rester en place. Depuis 1964, les statuts de la confédération ont été modifiés plusieurs fois, sur des sujets comme la représentation des retraités, la mixité des instances dirigeantes, la périodicité entre deux congrès, portée de trois à quatre ans, ou encore la possibilité de tenir une assemblée générale entre deux congrès. Mais le texte sacré, la déclaration de principes de 1964, n'a jamais été retouché. En novembre 1988, au congrès de Strasbourg, qui avait vu Jean Kaspar succéder à Edmond Maire, la CFDT avait abandonné, au terme d'un débat animé, la référence au "socialisme autogestionnaire" - pour marquer son refus de toute "identification partisane" avec le Parti socialiste - mais ce concept n'ayant jamais figuré dans les statuts, il s'agissait essentiellement de modifier son projet syndical et ses orientations, dans la logique du "recentrage" amorcé en 1978.
    Adoptée en novembre 1964, lorsque à l'issue d'un congrès extraordinaire, la CFTC avait décidé, à une majorité de 70 %, de se transformer en CFDT - une partie de la minorité choisissant de "maintenir" la CFTC -, la déclaration de principes (préambule et article premier des statuts)  avait donné lieu à des affrontements entre les jusqu'au-boutistes de la déconfessionnalisation qui voulaient gommer toute référence, même allusive, à la doctrine sociale de l'Eglise catholique, sur laquelle la CFTC s'était fondée, et ceux qui acceptaient de prendre en compte "l'humanisme chrétien". Ces dernier avaient obtenu gain de cause et le préambule définissant les principes de cette "grande centrale démocratique" affirmait: "Soulignant les apports des différentes formes d'humanisme, dont l'humanisme chrétien, à la définition des exigences fondamentales de la personne humaine et de sa place dans la société, elle entend développer son action en restant fidèle à un syndicalisme idéologique fondé sur ces exigences qui demeurent les siennes."
    Laurent Berger va donc oser ce qu'aucun de ses cinq prédécesseurs n'a fait : procéder à une toilette de printemps de sa déclaration de principes. Les textes préparatoires au congrès de Marseille sont encore en cours de rédaction mais plusieurs points de la déclaration de principes devraient faire l'objet d'une réécriture, voire pour certains d'une suppression. Il en est ainsi de l'apport de "l'humanisme chrétien", de la notion (assez obscure) de "syndicalisme idéologique", de l'idée de réaliser "un contrôle démocratique dupouvoir économique et politique" ou de sa volonté de combattre "toutes les formes decapitalisme et de totalitarisme". Sans reprendre forcément la formulation actuelle - "elleentend dans son action susciter chez les travailleurs une prise de conscience des conditionsde leur émancipation" -, elle devrait insister sur sa volonté de mettre en avant cette valeur d'"émancipation" et d’œuvrer, au delà de l'objectif actuel de "constructiond'une société démocratique",  pour une une transformation sociale.
    A l'heure où sa petite sœur maintenue, la CFTC, avec laquelle les relations sont plus qu'apaisées, place au fronton de ses priorités la défense de la famille, il sera intéressant d'observer si elle conserve telle quelle cette phrase du préambule : "Tout homme a le droit de diriger sa vie, de développer sa personnalité au sein des divers groupes et descommunautés naturelles dont la première est la famille." Une toilette de printemps qui promet des débats passionnés au cœur de la cité phocéenne.

    0 0

    Créé le 30/12/2013 à 09h53 -- Mis à jour le 30/12/2013 à 12h43
     

    SOCIETE - Selon un sondage publié ce lundi...

    Une large majorité de Français croit en l’avenir, relève un sondage Ifop pour Coca-Cola France, dévoilé ce lundi par Le Parisien et RTL. Selon le quotidien régional, «71% de nos congénères réalisent la chance qu’ils ont de vivre à notre époque». Ils sont aussi «71% pensent pouvoir influer sur le cours de leur vie» alors que «74% brandissent des projets personnels».
    Chez les jeunes de moins de 30 ans, 66% d'entre eux se trouvent bien dans l'époque actuelle, et ils sont près de 90% à avoir un projet en tête, précise RTL.
    Des chiffres qui inspirent au sociologue Bernard Cathelat, responsable du Centre de communication avancée des études du style de vie ces propos: «Dans les années 1980, le bonheur de chacun découlait directement du bonheur collectif. Aujourd’hui les Français (…) se concentrent sur leur personne, leur couple, leur famille», explique-t-il au quotidien.
    Cette étude a été réalisée par Internet du 5 au 10 décembre auprès d’un échantillon représentatif de 1001 personnes, et d’un second échantillon de 691 personnes de 16 à 29 ans, selon la méthode des quotas.

    0 0

    Thomas, le gagnant d'un chèque de 100.000 euros après un panier du milieu du terrain lors du All Star Game de Pro A, le 29 décembre 2013, à Paris.

    BASKET – Lors du All Star Game dimanche soir…

    Toutes les stars de la Pro A étaient là, mais le vrai gagnant de la soirée est un amateur venu des tribunes. Dimanche soir, à Bercy, les meilleurs joueurs du championnat de France étaient réunis pour le All Star Game. Mais en inscrivant un panier du milieu de terrain, un spectateur a empoché 100.000 euros et a éclipsé les professionnels. Selon un journaliste du Parisien présent à Bercy, le héros se nomme Thomas et jouerait à Etrechy, dans l’Essonne. 
    «Je shoote, je vois la balle qui part bien. Elle tombe dans le filet. Je cours, je saute, tous les mecs me sautent dessus et me félicitent. C’est irréel», a expliqué la star du All Star Game 2013. Qui attend maintenant les propositions des clubs français.


    Un panier du milieu de terrain à 100 000 euros...par 20Minutes

    0 0

    François Hollande a terminé l'année comme il l'avait commencée : en engageant l'armée française en Afrique. Après l'opération Serval au Mali, c'est en territoire centrafricain que les militaires français tentent de stabiliser une situation particulièrement tendue. A travers ses dessins, Pantu revient sur cette actualité. Le Monde.fr



    0 0

    SANTE - La découverte pourrait permettre de mieux comprendre une pathologie dont les causes sont toujours inconnues...

    Des chercheurs ont découvert le premier gène dont une mutation est fortement liée à la forme la plus répandue de migraine, ce qui pourrait ouvrir la voie à une meilleure compréhension de cette pathologie aux causes encore inconnues, selon une étude publiée mercredi.
    «Il s'agit du premier gène découvert dont une mutation est liée à la forme la plus courante de migraine», explique ainsi Louis Ptacek, professeur de neurologie à l'Université de Californie à San Francisco, un des principaux auteurs de cette recherche. «C'est un premier éclairage sur une pathologie que nous ne comprenons pas encore», ajoute-t-il, précisant que «seul un très petit nombre de migraineux ont ce gène mutant».

    Pas le seul gène impliqué dans la migraine

    Mais ce gène appelé CKIdelta «n'est sans doute pas le seul à être impliqué dans la migraine», souligne-t-il, se disant «sûr» que plusieurs autres gènes jouent un rôle. Ce chercheur explique à l'AFP que cette découverte «est un premier éclairage, un début» pour comprendre la migraine, qui affecte de 10 à 20% de la population et provoque «d'énormes pertes de productivité», selon lui.
    Cette étude paraît dans la revue médicale américaine Science Translational Medicine. Les symptômes typiques sont, outre le mal de tête lancinant, une hypersensibilité au bruit, au toucher et à la lumière. Pour ces travaux, les chercheurs ont tout d'abord mené une étude génétique sur deux familles chez lesquelles la migraine est fréquente.
    Ils ont découvert que la plupart des membres souffrant de migraine étaient porteurs de ce gène mutant, ou étaient l'enfant de parents qui avaient ce gène. En laboratoire, les auteurs de l'étude ont constaté que cette mutation du gène CKIdelta affectait la production d'une protéine appelée kinase CK2, qui joue un rôle important dans nombre de fonctions vitales du cerveau et du reste de l'organisme. «Ceci nous indique que cette mutation génétique a de réelles conséquences biochimiques», souligne Louis Ptacek.
    Avec AFP

    0 0

    Adèle, Sandra Bullock et beaucoup d'autres coups de coeur.

    Dans un cinéma de Mumbai, en novembre 2013. REUTERS/Danish Siddiqui. - Dans un cinéma de Mumbai, en novembre 2013. REUTERS/Danish Siddiqui. -
    2013 aura été un grand cru pour le cinéma indépendant américain (Tarantino, les frères Coen, P.T. Anderson, Kathryn Bigelow, James Gray, tous très en forme) et un cru prometteur pour le jeune cinéma français (Rebecca Zlotowski, Antonin Peretjako, Justine Triet, Sébastien Betbeder...) mais ce sont deux films échappant à ces catégories, et par ailleurs très différents, qui auront le plus animé discussions et débats, cinéphiliques et extra-cinéphiliques.
    Le premier, c'est bien sûr La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche, Palme d'or à Cannes et aussi Palme d'or des polémiques (qu'il s'agisse de son sacre au moment des manifs anti-mariage pour tous, de son instrumentalisation dans le débat sur la nouvelle convention collective ou des échanges de scuds entre le réalisateur et ses actrices) mais avant tout grand portrait de femme qui, comme La Graine et le Mulet, aura séduit 1 million de spectateurs en France, avant une probable razzia aux Césars. Le second, c'est Gravity de Alfonso Cuaron, expérience immersive indéniable dont la portée réelle aura divisé les cinéphiles: meilleur film spatial depuis le 2001 de Kubrick ou blockbuster plaisant mais plombé par son scénario?

    Les deux reviennent régulièrement dans les tops 10 de l'année élaborés par nos journalistes, mais on y trouve aussi du cinéma chinois, italien, coréen, grec, portugais, des inédits vus en festivals...
    Vous trouverez ci-dessous les listes individuelles de Jean-Michel Frodon, le critique cinéma de Slate.fr, des journalistes cinéma de la rédaction, Jean-Marie Pottier et Charlotte Pudlowski, et des journalistes qui auront écrit sur le cinéma pour Slate en 2013, Michael Atlan, Axel Cadieux, Olivia Cohen, Elise Costa, Hugues Derolez, Clémentine Gallot, Alexandre Hervaud, Ursula Michel et Nathan Reneaud. Et n'hésitez pas à nous faire part de votre propre top 10 dans les commentaires de l'article!

    Jean-Michel Frodon

    A Touch of Sin (Jia Zhang-ke)
    Aujourd’hui (Alain Gomis)
    Camille Claudel (Bruno Dumont)
    L’Inconnu du lac (Alain Guiraudie)
    La Jalousie (Philippe Garrel)
    Leones (Jazmin Lopes)
    Leviathan (Lucien Castaing Taylor et Verena Paravel)
    Les Salauds (Claire Denis)
    Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow)
    (Films sortis en salle dans l’année, par ordre alphabétique. Il est clair que c’est juste une des listes possibles, il est sorti bien plus que dix films mémorables cette année. Pour ceux qui aiment jouer, ils étaient notamment signés Hany Abu-Asad, Woody Allen, Sébastien Betbeder, Bong Joon-ho, Cai Shang-jun, Marco Bellocchio, Ethan et Joel Coen, Denis Coté, Leonardo Di Costanzo, Vincent Dieutre, Mitra Farahani, Amos Gitai, James Gray, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Asoka Handagama, Mahmat Sahleh Haroun, Hong Sang-soo, Ann Hui, Joon Soo-il, Abdellatif Kechiche, Kiyochi Kurosawa, Claude Lanzmann, Sergei Loznitsa, Avi Mograbi, Raphaël Nadjari, Nathan Nicholovitch, Bénédicte Pagnot, Shalimar Preuss, Carlos Reygadas, Joao Pedro Rodrigues et Joao Rui Guerra da Mata, Albert Serra, Steven Soderbergh, Spiros Stathoulopoulos, Anocha Suwichakompong, Quentin Tarantino, Jose Luis Valles, William Vega, Wong Kar-wai…)
    » À lire:Projection Publique, le blog de Jean-Michel Frodon sur Slate.fr

    Jean-Marie Pottier

    Par ordre alphabétique du réalisateur:
    The Master (Paul Thomas Anderson)
    La Belle endormie (Marco Bellocchio)
    Tip-top (Serge Bozon)
    Inside Llewyn Davis (Ethan et Joel Coen)
    La Jalousie (Philippe Garrel)
    The Immigrant (James Gray)
    La Vie d'Adèle, chapitres 1 et 2 (Abdellatif Kechiche)
    Mud (Jeff Nichols)
    Stories We Tell (Sarah Polley)
    La dernière fois que j'ai vu Macao (Joao Pedro Rodrigues et Joao Rui Guerra da Mata)

    Charlotte Pudlowski

    Blue Jasmine (Woody Allen)
    Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow)
    La Bataille de Solférino (Justine Triet)
    L’Inconnu du lac (Alain Guiraudie)
    La Vie d'Adèle, chapitres 1 et 2 (Abdellatif Kechiche)
    The Immigrant (James Gray)
    All Is Lost (J.C. Chandor)
    Django Unchained (Quentin Tarantino)
    Jeune & Jolie (François Ozon)
    2 automnes 3 hivers (Sébastien Betbeder)

    Michael Atlan

    1. Le Monde de Charlie (Stephen Chbosky)
    2. Frances Ha (Noah Baumbach)
    3. Mud (Jeff Nichols)
    5. Gravity (Alfonso Cuaron)
    6. Gimme The Loot (Adam Leon)
    7. The Hit Girls (Jason Moore)
    8. La Vie d'Adèle, chapitres 1 et 2 (Abdellatif Kechiche)
    9. The Place Beyond The Pines (Derek Cianfrance)
    10. Pacific Rim (Guillermo Del Toro)

    Axel Cadieux

    1. Mud (Jeff Nichols)
    2. Gravity (Alfonso Cuaron)
    3. Inside Llewyn Davis (Ethan et Joel Coen)
    4. Cloud Atlas (Andy et Lana Wachowski et Tom Tykwer)
    6. Le Congrès (Ari Folman)
    7. Vandal (Hélier Cisterne)
    8. A Touch of Sin (Jia Zhang-ke)
    9. The Place Beyond The Pines (Derek Cianfrance)
    10. 40 ans, mode d'emploi (Judd Apatow)

    Olivia Cohen

    Par ordre chronologique de sortie:
    Happiness Therapy (David O. Russell)
    Django Unchained (Quentin Tarantino)
    Warm Bodies (Jonathan Levine)
    Les Gamins (Anthony Marciano)
    Le coeur a ses raisons (Rama Burshtein)
    Man of Steel (Zack Snyder)
    Pacific Rim (Guillermo Del Toro)
    Gravity (Alfonso Cuaron)
    A Touch of Sin (Jia Zhang-ke)

    Elise Costa

    1. La fille du 14-Juillet (Antonin Peretjatko)
    2. The Canyons (Paul Schrader)
    3. Wadjda (Haifaa Al-Mansour)
    4. Pacific Rim (Guillermo Del Toro)
    5. Alabama Monroe (Felix Van Groeningen)
    6. Frances Ha (Noah Baumbach)
    7. Ma vie avec Liberace (Steven Soderbergh)
    8. Happiness Therapy (David O. Russell)
    9. C'est la fin (Seth Rogen et Evan Goldberg)
    10. Gravity (Alfonso Cuaron)

    Hugues Derolez

    1. Spring Breakers (Harmony Korine)
    2. Cloud Atlas (Andy et Lana Wachowski et Tom Tykwer)
    3. Django Unchained (Quentin Tarantino)
    4. The Immigrant (James Gray)
    5. Gravity (Alfonso Cuaron)
    6. Lincoln (Steven Spielberg)
    7. Inside Llewyn Davis (Ethan et Joel Coen)
    8. After Earth (M. Night Shyamalan)
    9. Mud (Jeff Nichols)
    10. À la merveille (Terrence Malick)

    Clémentine Gallot

    Inside Llewyn Davis (Ethan et Joel Coen)
    Frances Ha (Noah Baumbach)
    Haewon et les hommes (Hong Sang-soo)
    Mud (Jeff Nichols)
    La Vie d'Adèle, chapitres 1 et 2 (Abdellatif Kechiche)
    Michael Kohlhaas (Arnaud des Pallières)
    La Bataille de Solférino (Justine Triet)
    A Touch of Sin (Jia Zhang-ke)
    Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow)
    Ma vie avec Liberace (Steven Soderbergh)

    Alexandre Hervaud

    1. Cloud Atlas (Andy et Lana Wachowski et Tom Tykwer)
    2. La Vie d'Adèle, chapitres 1 et 2 (Abdellatif Kechiche)
    3. Blue Ruin (Jeremy Saulnier)
    5. Gravity (Alfonso Cuaron)
    6. Le Congrès (Ari Folman)
    8. Les Flingueuses (Paul Feig)
    9. Résurrection (Katrin Gebbe)
    10. Upstream Color (Shane Carruth)
    » A lire:Trailer est-il?, sa rubrique consacrée aux films improbables (sorties salles, DVD, streaming, bandes-annonce...)

    Ursula Michel

    1. Mud (Jeff Nichols)
    2. Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow)
    3. Le Loup de Wall Street (Martin Scorsese)
    4. Berberian Sound Studio (Peter Strickland)
    5. Spring Breakers (Harmony Korine)
    6. The Place Beyond The Pines (Derek Cianfrance)
    8. Post Tenebras Lux (Carlos Reygadas)
    9. Alabama Monroe (Felix Van Groeningen)
    10. Electrik Children (Rebecca Thomas)

    Nathan Reneaud


    1. Before Midnight (Richard Linklater)
    2. Alps (Yorgos Lanthimos)
    3. Frances Ha (Noah Baumbach)
    4. Le Loup de Wall Street (Martin Scorsese)
    5. 40 ans, mode d'emploi (Judd Apatow)
    6. Gravity (Alfonso Cuaron)
    7. Promised Land (Gus Van Sant)
    8. Cloud Atlas (Andy et Lana Wachowski et Tom Tykwer)
    9. Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
    10. People Mountain, People Sea (Cai Shangjun)

older | 1 | .... | 28 | 29 | (Page 30) | 31 | 32 | .... | 101 | newer